Rechercher

La transformation à la question:


L'art immémorial de la transformation des bijoux, c'est une question souvent économique, il ne faut pas se le cacher. C'est également un choix à opérer entre douceur et radicalité mais toujours une question qui bouscule.


✨ Avantageux de partir de ce qui existe,

✨ Doux de passer d'une broche à un bracelet comme pour ce camée, un passage de l'étoffe à la peau.

✨ Radicale la déconstruction des parures de famille ou des maharadjahs au siècle dernier en

bijoux art déco ou bagues de fiançailles, et aujourd'hui (nous l'assumons) dessertir les gemmes

de ces mêmes bijoux transformés et recycler l'or.


La création et la transformation de la place Louis-le-Grand aujourd'hui la Place Vendôme, écrin contrasté, symbole de la Joaillerie française comme des révolutions est un bel exemple de choix économiques et d'oscillation entre radicalité et douceur.

✨ À l'origine, l'hôtel de César de Vendôme et couvent des Capucines rasés.

✨ Passer d'un projet royal et public à une promotion privée,

✨ Façades à arcades détruites,

✨ Légèrement réduire l'emprise de vingt mètres ,

✨ Ouvrir puis fermer un côté sur la rue Saint Honoré,

✨ Arrondir les angles en douceur en les coupant,

✨ Changer de sculpture centrale (comme on change de solitaire) pour bannir les emblèmes selon

les époques (5 transformations/ 2 déstructions).



image 1 : La place Louis-le-Grand jusqu'en 1699

image 2 : reconstruite en 1701 avec le plan otogonal actuel

image 3 : La Place Vendôme actuellement




In Orbem - La Joaillerie Circulaire ©

Le passé illumine l’avenir ®